Skip to content

Accueil > Français sur objectifs spécifiques - FOS > Simulation "Implantation d’un hôtel au Sénégal"

Simulation "Implantation d’un hôtel au Sénégal"

Projet "en ligne" d’une journée de formation continue pour les profs

le vendredi 13 juin 2003, par Yves Marcoux

La simulation comprend 3 parties :

1) Implantation de l’hôtel fictif dans une région des
plus attrayantes du Sénégal.
Il s’agissait de trouver le meilleur site
et le meilleur type d’hôtel pour rentabiliser
l’investissement à court terme.

2) Conception d’un questionnaire pour mieux cerner
ses cibles

Utilisation du questionnaire en classe FLE
selon les consignes du site québécois
www.français-affaires.com

ou bien

simulation d’une enquête sur place dans un pays
francophone//
dans un autre pays, il faudrait traduire le
questionnaire dans la langue du pays en question
et effectuer l’enquête de terrain, comme l’ont
fait nos étudiants cette année pour tester
la réaction des usagers à la nouvelle grille
tarifaire de la "Deutsche Bahn AG".

3) Présentation de la destination en question,
à savoir le Sénégal
sous différents aspects : géographiques, économiques,
culturels ...

Il s’agit d’un genre d’argumentaire pour

1) convaincre un voyagiste d’inclure "notre" hôtel
dans son programme

2) susciter l’intérêt de "notre" clientèle potentielle
selon les cibles que nous aurons déterminées
après avoir évalué le questionnaire.

Simulation conçue par 3 profs
Madame Elisabeth VINCENT, Mme Christine VOIGT
et M. Yves MARCOUX (Responsable FLE de chez BUHMANN)
dans le cadre d’une journée de formation continue.

PNG - 28.2 ko
Photos du site : http://www.ausenegal.com

1 Définition exacte de l’objet

1.1 La structure du complexe hôtelier :

Le complexe hôtelier sera situé à Popenguine à environ 50 km au sud-est de Dakar, dans la région dénommée Petite Côte.

Cette situation offre l’avantage d’être bien reliée au réseau routier, de se trouver à proximité de Dakar et de son aéroport, d’être au bord de la mer et proche de curiosités touristiques.

1.2 Les équipements

L’hôtel se trouvera directement au bord de la mer avec un accès direct à la plage.

Le complexe comportera :

- trois salles de restaurant
- une cuisine équipée avec les meilleures techniques de pointe
- 120 chambres à deux ou trois lits avec douche et toilettes
- deux salles de remise en forme au sous-sol
- une piscine extérieure comportant un bassin ovale de 25 m de long, un bassin rond de 10 m de diamètre et une pataugeoire
- un terrain de mini golf
- un court de tennis
- trois pontons d’accostage
- 20 dériveurs
- 20 planches à voile
- 50 vélos type VTT
- une écurie pour 20 chevaux
- la plage comportant matelas, chaises longues, parasols

1.3 Les besoins en ressources humaines :

L’hôtel sera géré par un directeur français assisté d’un sous-directeur, d’un directeur financier, de trois secrétaires, d’un responsable des relations publiques et d’un coordinateur chargé du planning des réservations.
L’équipe dirigeante déterminera les besoins en personnel qui comportera personnel de cuisine, personnel de salle, femmes de chambre, personnel d’accueil, moniteurs de sport,
plagistes.

2 Recueil des informations utiles à l’étude de marché

2.1 Choix des critères de population :

Le questionnaire sera administré à 1000 personnes entrant ou sortant d’une agence de voyages et il se déroulera dans la rue. Ces personnes pourront être indifféremment des
hommes ou des femmes de n’importe quel âge.
Les intervieweurs devront veiller à ce que l’interviewé réponde spontanément.

L’interview durera environ cinq minutes.

3 Le sondage

3.1 Réalisation du questionnaire

Vous avez décidé d’analyser les besoins d’une clientèle particulière : les étudiants de votre classe.

Questionnaire inspiré du site
http://www.francais-affaires.com

Consignes :

- Les étudiants lisent attentivement le formulaire
"Quels sont vos besoins ?" et cherchent le sens des expressions ou des mots inconnus.

- Chaque étudiant remplit une copie du formulaire en y inscrivant ses propres besoins.

- Les étudiants font ensuite une enquête auprès d’autres étudiants pour connaître leurs besoins en matière de tourisme. Ils peuvent interroger leurs collègues au hasard ou bien former des groupes de 5 ou 6 et s’interroger à tour de rôle.

- Chaque enquêteur note attentivement les réponses de ses collègues, soit sur des feuilles à part, soit sur des copies du questionnaire

Enquête :

+ Combien de fois par an partez-vous en vacances ?

0 1

0 2

0 3

0 4

+ Partez-vous seul(e) ou en famille ?

0 oui

0 non

0 Ça dépend

+ Quel budget consacrez-vous à vos vacances ?

0 500 euros

0 1000 euros

0 1500 euros

0 plus...

+ Comment organisez-vous votre voyage ?

0 Je fais tout moi-même..

0 Je fais appel aux services d’une agence de voyages.

0 Je réserve sur Internet.

Types de voyages

QUELS SONT VOS BESOINS ?

Circuits touristiques :

0 en auto

0 en autocar

0 en bateau

0 à bicyclette

0 à dos de chameau

0 à dos d’âne

0 en pirogue

Hébergement :

0 coucher à la belle étoile

0 dans une caravane

0 dans une pension de famille

0 dans un hôtel bon marché

0 dans un palace cinq étoiles

Séjours de villégiature :

0 se détendre dans un cadre idyllique

0 recevoir des soins de santé (thalassothérapie, algothérapie, ...)

0 se reposer sous les palmiers, les cocotiers

0 autres : ....

Activités de plein air :

0 aller à la chasse, à la pêche,

0 faire du golf

0 faire des randonnées dans les forêts,...

0 se faire piquer par les moustiques,

0 cueillir des pommes dans un verger,

0 se promener à dos de chameau,

0 faire de l’équitation

0 faire du VTT

0 faire des safaris

Activités sportives :

0 faire du canoë, du kayak

0 aller à la piscine

0 faire du mini golf

0 jouer au tennis

0 faire de l’alpinisme,

0 faire de l’ULM

0 faire du parachutisme

0 parcourir la toundra ou la taïga

0 parcourir la brousse

0 autres :

Activités culturelles :

0 visiter des musées, des sites historiques,

0 assister à des spectacles,

0 participer à des festivals

0 découvrir le mode de vie des indigènes/autochtones,

0 autres :

Voyages d’affaires :

0 participer à des congrès, à des conférences,

0 visiter des foires, des salons, des expositions,

0 prospecter de nouveaux clients,

0 autres :

Voyages scientifiques :

0 observer la faune et la flore,

0 faire des expéditions géologiques,

0 participer à des fouilles archéologiques

0 autres :

Séjours à la mer/en mer :

0 faire une croisière,

0 aller sur la plage et se faire dorer au soleil

0 faire de la voile

0 faire de la planche à voile

0 faire du karting

0 faire un tour en pirogue

0 autres

Qui êtes-vous ?

0 homme

0 femme

Votre âge :

0 15 à 20 ans

0 20 à 27 ans

0 27 à 38 ans

0 38 à 50 ans

0 50 à 65 ans

0 65 à 75 ans

0 plus de 75 ans

Situation de famille :

0 célibataire

0 marié(e)

0 divorcé(e)

0 veuf/veuve

Niveau scolaire :

0 Brevet des collèges

0 CAP

0 Baccalauréat

0 BTS

0 Licence

0 Maîtrise

0 Doctorat

CSP :

0 agriculteur

0 ouvrier

0 employé

0 fonctionnaire

0 cadre moyen

0 cadre supérieur

0 indépendant

0 sans profession

0 retraité

Revenus :

0 1000 à 2000 euros

0 2000 à 3000 euros

0 plus de 3000 euros

Questions fermées : Aimez-vous faire ..... ?
Questions ouvertes : Quel genre de voyages préférez-vous ?

3.2 Evaluation du sondage

- Dépouillement des enquêtes ad-hoc, traitement des panels et des études barométriques avec mise en place de présentation spécifique.

- Tris à plat, tris croisés avec tests de significativité

- Analyses factorielles, analyse des similarités.

- Typologie par nuées dynamiques, classification automatique sur données brutes ou sur coordonnées factorielles.

- Segmentation.

- Analyse de corrélation, régression multiple, régression logistique.

- Analyse de variance, trade off.

4 Etude géographique du pays :

http://www.ausenegal.com

4.1. Données géographiques du pays

4.1.1. Situation géographique :

Le Sénégal se trouve à l’extrême Ouest du continent africain, au bord de l’Océan Atlantique. C’est un pays sahélien, essentiellement plat, bordé au nord par la Mauritanie, à l’est par le Mali, au sud par la Guinée et la Guinée-Bissau, et traversé en son centre par la Gambie.
Situé entre le Sahel au nord et la grande forêt tropicale, le Sénégal est un pays plat (200 m d’altitude en moyenne, composé de sols sablonneux pour la plupart. De rares accidents dans le relief : la presqu’île volcanique du Cap-Vert, la « falaise » de Thiès et les premiers contreforts du massif du Fouta Djalon, en Guinée : ce dernier donne naissance aux quatre fleuves qui traversent le pays : le Sénégal, la Gambie, le Saloum et la Casamance.

Véritable kaléidoscope de paysages luxuriants et de vastes étendues parsemées de baobabs centenaires, le Sénégal présente une infinité de milieux naturels. Situé entre le Sahel au nord et la grande forêt tropicale, il est traversé par quatre fleuves qui prennent naissance dans le massif du Fouta Djalon, en Guinée : le fleuve Sénégal qui a donné son nom au pays, la Gambie, le Saloum et la Casamance.

Patrie du poète-président, Léopold Sédar Senghor, membre de l’Académie française depuis son retrait de la vie politique en 1980 et compositeur de l’hymne national, le Sénégal incarne, à juste titre, de par sa position géographique et son rôle déterminant dans la diplomatie au plan international, le symbole vivant de la civilisation du donner et du recevoir.

Accueillant, chaleureux et hospitalier, c’est un carrefour d’ethnies et de traditions, contribuant tous à la richesse culturelle du pays. Finistère de l’Afrique où partout l’étranger est reçu avec tous les égards, le Sénégal a su
conserver intactes, malgré la conjoncture économique difficile et les changements importants dans une société en crise, les valeurs d’hospitalité -la légendaire téranga sénégalaise - dont le ferment est l’attachement à la religion (islam et catholicisme) dans un esprit
de tolérance.

4.1.2. Données démographiques :

4.1.2.1. La langue :

La langue officielle est le français, compris par une bonne partie de la population. Il existe six langues nationales et plusieurs autres dialectes.
Les salutations sont importantes :
pour ne pas vous tromper, employez les salutations arabes traditionnelles
(Salaam aleikoum, Aleikoum asalaam).

4.1.2.2. La population :

Elle est constituée à 80 % de musulmans, principalement. Certains pratiquent plutôt le christianisme, même si beaucoup le mélangent à des croyances traditionnelles.
La population du Sénégal est jeune et variée. Estimée à environ 9 millions d’habitants en 1998, dont près du quart vit dans l’agglomération dakaroise, elle est composée de plusieurs ethnies.
Les Wolofs, les plus représentés (35%), sont majoritaires dans tout le pays, en particulier dans le centre, au nord et le long du littoral Dakar - Saint Louis. Agriculteurs et commerçants, de confession musulmane pour la plupart, leur poids est certain dans l’économie nationale. Les Lébous, établis en communautés de pêcheurs dans la presqu’île du Cap-Vert et à Saint Louis leur sont apparentés.

La population sénégalaise connaît une augmentation rapide. Les moins de 20 ans représentent 55% de cette population dont le taux annuel de croissance est de 2,5%. Dakar compte environ 2,5 millions d’habitants. Viennent ensuite par ordre d’importance Thiès et Kaolack, puis Saint-Louis, Rufisque, Ziguinchor et Diourbel.

4.1.2.2 Le climat : soleil garanti !

Le Sénégal est l’un des pays les plus ensoleillés du globe (plus de 3.000 heures d’ensoleillement par an).

On distingue deux saisons :

· une saison des pluies, de juin à octobre, avec une importance des précipitations plus marquée du sud au nord ;
· une saison sèche, de novembre à mai, avec des températures comprises entre 22°C et 30°C, et des variations importantes entre le littoral et l’intérieur.
Au niveau du littoral, notamment entre Saint-Louis et Dakar, les alizés qui soufflent le long de la côte font baisser les températures.

A Dakar, la moyenne des maximales diurnes est de 24°C de janvier à mars et entre 25 et 27°C en avril, mai et décembre.

De juin à octobre, les températures atteignent 30°C. Au sud du Sénégal, la période la plus fraîche est de décembre à la mi-février, avec des moyennes diurnes avoisinant24°C.

En octobre et novembre, et de mi-février à avril, les températures maximales tournent autour de 26°C. De juillet à septembre, elles atteignent 30°C.

L’importance des précipitations décroît du sud au nord du pays. Dans l’extrême nord (région du fleuve Sénégal), la moyenne des précipitations annuelles est de 300 mm, alors
que dans l’extrême sud (basse Casamance, région de Kolda), elle peut dépasser 1 500 mm.

4.1.3. Ce qu’il ne faut jamais faire :

· Enjamber quelqu’un d’allongé.
· Poser son sac directement par terre.
· Acheter du charbon de bois, du sel, du poivre, du piment, des aiguilles, des lames de rasoir après la tombée de la nuit (cela attire les mauvais esprits).
· Pour les hommes, s’asseoir sur un mortier.
· Manger avec la main gauche.
· Marcher sur une natte avec ses chaussures.

4.1.4. Ce qu’il faut toujours faire :

· Dire bonjour, avant toute chose.
· Demander des nouvelles de la famille.
· Saluer les vieux avec respect.
· Donner une pièce à un mendiant une fois par jour.
· Boire son thé en faisant "slurp".
· Raccompagner les visiteurs en faisant quelques pas avec eux.

4.2. Les régions côtières

Des conditions exceptionnelles
Les eaux sénégalaises notamment celles qui bordent la presqu’île du Cap-Vert, sont parmi les plus poissonneuses du globe, à cause d’un phénomène appelé « upwelling ». (une
remontée d’eaux froides accélérée par la présence de canyons sous marins froide et riche en sels nutritifs.) Grâce à l’éclairement solaire, ceci provoque une production importante de plancton, base de la chaîne alimentaire. L’upwelling est permanent au large du Sahara occidental et sa durée décroît lorsque l’on se déplace vers le sud. Au large de Dakar, il dure de novembre à juin.
Les populations sénégalaises qui vivent le long des côtes ont une très ancienne tradition des métiers de la mer. Aujourd’hui, on estime qu’il y a plus de 60 000 pêcheurs et
8 000 pirogues motorisées.

Plages de sable fin, coquillages et lagunes
La Petite-Côte, propice aux activités balnéaires, est vouée au tourisme. Une mer toujours calme, protégée par la presqu’île du Cap-Vert qui atténue les effets des vents marins, une succession de plages entrecoupées de pittoresques villages de pêcheurs, un soleil toujours présent, tel est le tableau qu’offre à la vision des visiteurs le secteur de la Petite-Côte. C’est là qu’on trouve la plus grande concentration d’hôtels, de clubs de vacances et de résidences secondaires, notamment au niveau de Saly-Portudal, une station balnéaire de renommée mondiale.

Plus au sud, on découvre les sites touristiques de Nianing, à 10 km de Mbour, et Mbodiène, à mi-chemin entre Nianing et Joal, village natal de l’ancien président Léopold Senghor. C’est un beau panorama de plages immaculées et, par endroits, de terres recouvertes de coquilles d’huîtres et de palourdes, comme sur l’île de Fadiouth qu’un long pont de bois relie à la terre ferme. Des lagunes de taille variable emprisonnent parfois la berge où somnolent, paresseuses, les pirogues le soir. Saly, station soleil Située à environ 8 kilomètres au nord de Mbour, un des centres de pêche les plus actifs du littoral sénégalais, Saly Portudal abrite de nombreux hôtels donnant sur l’océan, des restaurants, des banques, un casino et un village artisanal. Haut lieu du tourisme balnéaire, la station de Saly propose une large gamme d’activités touristiques : pêche, planche à voile, ski nautique, tennis, natation, équitation, etc.

4.3. Les régions intérieures :

La savane couvre la plus grande partie du territoire. Ce sont de vastes étendues herbeuses, parsemées d’acacias, de rôniers et de baobabs. Au nord, le paysage se désertifie et on aperçoit les premières dunes qui annoncent le désert
de Mauritanie.

La forêt tropicale a été considérablement réduite au cours des années et ne subsiste guère qu’en Casamance. On verra de très beaux fromagers, palmiers, cocotiers, manguiers.

4.4 Les atouts des régions :

Le Sénégal ne manque pas d’atouts pour assurer le développement du secteur touristique :

destination balnéaire la plus proche de l’Europe, il dispose d’un soleil qui brille quasiment toute l’année, de sites naturels d’une grande beauté, de parcs et de réserves, d’une grande richesse en faune et en flore, de 700 km de plages de sable fin du nord au sud et surtout l’accueil chaleureux de sa population.

Conséquences : l’augmentation constante du nombre de touristes intéressés par la découverte du pays profond, la rencontre avec les us et coutumes de la population locale et le dialogue des cultures.

P.-S.

Cette simulation n’est qu’une plate-forme de
départ.
A vous de la "prolonger" ! A vous de jouer !
(selon la devise "Learning by doing "

Toutes les remarques et suggestions sont les bienvenues !

http://www.buhmann.de


7 Messages

  • > Simulation "Implantation d’un hôtel au Sénégal" Le 9 juin 2005 à 18:07, par ANDJISSERAMATCHI

    Bonjour,
    j’ai trouvé votre article
    très interessant et je
    souhaiterais connaître la suite.

    Auriez vous la gentillesse de me dire comment je dois procéder pour savoir la suite de l’article.?

    En vous remerciant d’avance.

    Meilleures salutations

    repondre message

    • > Simulation "Implantation d’un hôtel au Sénégal" Le 11 juin 2005 à 10:23, par Yves Marcoux

      Merci cher collègue ou chère collègue de l’intérêt que vous portez
      à notre simulation !

      Malheureusement, il n’y a pas eu de suite ...
      Pour monter une simulation en ligne (de préférence),
      il faut trouver des partenaires à l’étranger
      en mesure de suivre notre rythme de travail d’une séance
      de salle multimedia par semaine ...

      Je continue donc de monter cahin-caha une simulation de correspondance
      commerciale import-export et une simulation de correspondance
      touristique outgoing-incoming avec un Institut en France (Bac + 4)
      et un lycée du sud de l’Italie ...
      Je cherche encore des partenaires en Belgique, au Canada
      ou ailleurs.
      Voir mes annonces sur http://www.francparler.org (petites annonces)
      et sur http://www.tourism-profession.org (forums)

      Bon boulot sur le front du F.O.S. !

      Ciao

      Yves

      repondre message

      • > Simulation "Implantation d’un hôtel au Sénégal" Le 26 novembre 2006 à 11:58, par Malice

        Je serai heureuse de vous aider dans votre simulation ou éventuellement dans un travail ayant rapport avec le tourisme. Je suis étudiante sénégalaise en Master 1 de management hôtelier en France. Vu que l’année prochaine je devrai travailler sur la création d’entreprise, il serait profitable pour moi de pouvoir suivre votre travail.
        Si jamais je peux vous être d’une quelconque utilité....

        repondre message

        • > Simulation "Implantation d’un hôtel au Sénégal" Le 27 novembre 2006 à 17:09, par ymarc

          Bonjour, Salam,

          Content de lire votre réaction en tant qu’étudiante sénégalaise qui ne s’offusque pas du fait que l’on puisse tenter de faire une simulation sur une destination que l’on ne connaît pas à priori ... Nous n’avons pas
          poursuivi ce projet "Implantation d’un hôtel au Sénégal".
          Par contre, nous montons des simulations en ligne de correspondance
          touristique avec (entre autres) un lycée d’Italie. Vous en trouverez
          le descriptif sur ce site http://www.edufle.net/Simulations-en-ligne-de
          et des "vestiges" sur le forum du site de nos étudiants
          en tourisme et événementiel http://www.touch-efa.de
          qui est depuis relativement inactif faute de participants ...

          Je serais enchanté de tenir compte de vos suggestions
          en ce qui concerne des simulations en ligne de correspondance
          spécifique couvrant tout le contrat de vente (selon le descriptif
          sur edufle.net).

          Bon boulot et bien du succès !

          Ciao

          Ymarc
          Prof de FDA

          Voilà

          repondre message

        • > Simulation "Implantation d’un hôtel au Sénégal" Le 21 juin 2007 à 12:50, par hassiba

          salam,
          je m’appèle hassiba, et je suis une étudiante algérienne en gestion hoteliere et touristique et l’année prochaine je souhaite travailler sur un projet de conception d’un hotel ou une entreprise touristique, je souhaite nouer une relation fructifiante pour nous deux dans le cadre de nos etudes. avec l’espoir de vous interesser, et dans l’attente d’un signe de votre part veuiilez agreer mes salutations les plus distinguées.

          PS : k-ha83@hotmail.com

          repondre message

          • > Simulation "Implantation d’un hôtel au Sénégal" Le 22 juin 2007 à 14:14, par ymarc

            Salam,

            Je vous remercie de l’intérêt que vous portez à notre simulation. Il ne s’agissait que d’un test pour inciter nos profs à intégrer Internet dans la conception de leurs cours.

            Sur le forum www.francparler.org Rubrique F.O.S., je présente d’autres simulations que nous montons régulièrement, à savoir des simulations de correspondance spécifique :
            voir entre autres
            http://handelskorrespondenz.franzoesisch.schulklick.net
            Séries de lettres pour les germanophones

            Je vous souhaite beaucoup de succès dans la réalisation de votre projet
            et me tiens à votre disposition pour vous faire part de mes suggestions
            (le cas échéant).

            Meilleures Salutations

            Y. Marcoux

            PS :
            Pour notre simulation globale 2007/08, nous sommes encore à la
            recherche de collègues anglophones et hispanophones, profs de FDA.

            repondre message

  • Simulation "Implantation d’un hôtel au Sénégal" Le 7 août 2009 à 17:54, par Guillaume

    Bonjour,

    Personnellement je trouve tout simplement que cette "simulation" ainsi que tous les outils marketing servant à cibler de la clientèle européenne est responsable de la situation actuelle dans ce pays : urbanisation massive de la côte proche de l’unique aéroport international du pays, au détriment du reste du pays, avec en plus les destructions sociales qui vont avec (IE capitaux étrangers, emplois non qualifiés réservés aux locaux). C’est d’autant plus contradictoire qu’il est bien souligné dans l’article la fabuleuse diversité de paysages et de cultures du pays. De plus les loisirs encore une fois "européens" (genre le karting) sont contradictoires avec la découverte du pays "profond". Comment peut on esperer découvrir quoique ce soit en faisant des choses qui sont tout à fait possibles en France ou partout ailleurs dans nos pays ! Quel interet d’aller au Sénégal si c’est pour faire du Kart ? Allez à la Grande Motte vous aurez soleil et Karting !
    Pour conclure, car ces sujets pourraient faire l’objet de bien des discussions, peut être pourriez vous envisager de reconduire cette étude, dont le fondement est loin d’être idiot, en incluant les paramêtres culturels et spécificités si bien soulignées dans l’article ? Et en conséquence modifier cet horrible questionnaire en proposant des activités plus respectueuses de ces paramêtres ? Là ça deviendrait vraiment interessant !
    Merci
    Guillaume

    repondre message

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.