Skip to content

Accueil > Didactique des cultures en FLE > La gestuelle française et l’Internet : sitographie

La gestuelle française et l’Internet : sitographie

le samedi 23 juin 2007, par Jean-Marcel Morlat

Dans la mesure où la gestuelle est encore marginale dans la didactique des langues, mais où il s’agit aussi d’un versant de la communication qui est incontournable, nous nous proposons de présenter une sitographie où nous avons référencé des pages web liées au gestuel dans l’enseignement du FLE et qui rendront service aux enseignants de FLE qui s’intéressent à cette problématique.

La question de la gestuelle dans la didactique du FLE est un versant de la communication qui est souvent négligé. La compétence de communication, objectif de l’enseignement des langues, se compose pourtant d’une compétence non-linguistique et culturelle, bien représentée par la compétence gestuelle, ce qu’a bien fait remarquer Évelyne Bérard en ce qui concerne l’approche communicative : « si l’on se fixe comme objectif de donner à l’apprenant tous les moyens de communiquer dans la langue étrangère, il est nécessaire de travailler non seulement sur la langue, mais sur des domaines comme l’implicite, les gestes, les mimiques. On peut alors se demander jusqu’à quel point l’apprenant devra intégrer des comportements qui se rapprochent de ceux d’un natif. » [1] La « compétence stratégique » implique d’autre part la capacité d’adapter ses stratégies de communication verbales et non-verbales selon les relations interpersonnelles dans lesquelles on s’engage et aussi la capacité à réagir face à l’imprévu ; nous sommes donc en face d’une compétence primordiale de la communication [2]. Du point de vue de la compréhension, les apprenants doivent pouvoir identifier, reconnaître et interpréter correctement les attitudes et comportements mis en jeu par leur interlocuteur dans les actes de communication, dont la gestuelle fait partie. Prenons l’exemple de la Turquie [3], pays où j’enseigne actuellement et dont la gestuelle diffère en bien des points de la gestuelle française :

Les Turcs accompagnent leurs paroles de nombreux gestes et peuvent sur ce point concurrencer les Italiens. Sans connaître le moindre mot de turc, grâce aux gestes vous pourrez vous entendre parfaitement avec la personne en face de vous. Pour dire « oui », inclinez la tête en avant vers le bas, « non », redressez-la en arrière d’un coup sec en soulevant les sourcils ou soulevez tout simplement les sourcils. Secouer la tête de droite à gauche ne signifie pas « non », mais signifie « je ne comprends pas » ; hausser les épaules en écartant les bras sur le côté : « je ne sais pas », une petite tape sur l‘épaule de votre vis-à-vis est une marque de confiance. Les Turcs s’embrassent très facilement, que cela ne vous étonne pas. Les hommes se donnent l’accolade, s’embrassent sur les deux joues, s’ils se connaissent bien sûr ! Les Turcs adorent répondent « oui » par onomatopées bizarroïdes du genre « hen, hen », et claquent de la langue pour dire « non », ce dont ils se moquent même entre eux. Pour exprimer qu’un met vous à plu, joignez le bout des doigts de la main et portez-les en oscillant à votre bouche. Si en plus vous fermez les yeux en proférant des « huummm », on pourra presque vous prendre pour un Turc ! Il existe des gestes considérés par les Turcs comme grossiers et même obscènes. Si en France nous amusons les enfants en leur volant le bout du nez, ici c’est l’horreur ! Passer le pouce entre l’index est symbole de sexe masculin et ce geste signifie (pardonnez-moi) « je t’….. » [4]. Même signification pour le poing fermé l’index relevé. Former un rond avec le pouce et l’index, qui pour beaucoup de pays veut dire d’accord, est en Turquie un signe désignant les homosexuels. Pour les hommes turcs particulièrement machos, c’est la pire des injures et peut aller jusqu’au crime. Ce même geste en tapant de la paume de l’autre main « je t’….. » est encore pire ! Se taper la tête de l’index signifie « tu es idiot ou quoi ? ». Faire le geste de visser l’index sur la tempe : « tu es fou ? » En voiture, lever la main de façon à ce que le chauffeur du véhicule derrière vous puisse la voir veut dire « qu’est-ce qu’il y a ? », ce qui ne lui plaira pas du tout et risque de particulièrement l’énerver [5].

Tout professeur de FLE a commis des faux pas en classe en ne sachant pas interpréter certains gestes ou en utilisant un geste inapproprié. Tout enseignant qui réside à l’étranger est donc à la fois plus sensible à la gestuelle, mais aussi plus vulnérable. Lors de mon séjour au Japon [6], j’ai eu l’occasion d’enseigner certains gestes français aux étudiants de l’Alliance Française d’Osaka. Je leur avais distribué des photocopies de dessins pris dans le livre Des gestes et des mots pour le dire [7]. La difficulté pour eux fut de reproduire des gestes chargés de sens devant leurs congénères avec gêne apparente. Comme l’écrit Geneviève Calbris : « de même qu’il n’y a pas d’enseignant qui ne parle pas, il n’y en a aucun qui ne gesticule, à tout moment de la classe. On ne voit donc même pas comment il serait possible d’évacuer le problème. [8] » Dans la mesure où la gestuelle est encore marginale dans la didactique des langues, nous nous proposons donc dans ce travail de présenter des pages web liées au gestuel dans l’enseignement du FLE. Les sites d’intérêt que nous avons recensés sont les suivants :

Savez-vous gesticuler français ?

http://www.bodylanguage.fr.st/

Le préambule de ce site indique que la gestuelle est une notion clé pour prendre conscience des différences d’ordre interculturel. Le principe de cette exposition est donc de montrer combien la signification de gestes identiques peut différer d’un pays à l’autre. Après avoir exploré les tenants et les aboutissants de la communication non verbale, ce site vise à démontrer que les langues rendent compte d’une relation au corps propre à chaque culture. Ces propos sont illustrés par une série de photos de gestes français courants. Il s’agit d’une véritable exposition. Une série d’activités permet de tirer parti de toutes ces photographies et de toutes ces analyses. Elles peuvent être utilisées dans le cadre d’une formation professionnelle en FLE, mais aussi avec des élèves du collège ou du lycée, ou encore des étudiants. Elles peuvent être utilisées dans le cadre d’activités orales et/ou écrites et facilitent la dynamique de groupe. Les explications ne sont pas trop techniques et permettent une réelle prise de conscience de la dimension gestuelle dans toute culture. C’est un site qui s’adresse tout de même à des personnes ayant un bon niveau de langue.

French gestures/Les gestes français : Understanding and using French gestures

http://french.about.com/library/wee...

Ce site web montre des photos et offre des explications en anglais à propos de 45 gestes avec le registre de langue concerné et leur sens. Il y a trois entrées :

  1. par leçons (trois : 21, 14, 10 gestes).
  2. par registre (normal, informel, familier)
  3. les 10 gestes les plus représentatifs

Le langage des gestes en France et en Égypte

http://membres.lycos.fr/ismailiacel...

L’approche de ce site est comparatiste. C’est une présentation qui est faible, mais qui a le mérite de lancer la discussion. Cette page a été réalisée par Johan Frayssinhes avec l’aimable participation des membres du CELF d’Ismailia et de certains professeurs français résidant en Égypte qui ont bien voulu poser pour ces photos. Selon nous, ce site permet à l’enseignant d’effectuer un travail de comparaison avec les étudiants qui pourront ainsi comparer les gestes de leur culture à la gestuelle française. Ce site offre également des exercices sur le vocabulaire du corps qui sont réutilisables en classe.
Toute didactique de la gestualité devant fournir aux enseignants de FLE des instruments d’analyse permettant de comprendre les systèmes de la gestualité dans une culture donnée, ce site a le mérite de comparer les gestes entre eux, de favoriser un ‘centrage’ sur l’apprenant. Cette didactique doit aussi donner les moyens aux enseignants d’objectiver leur propre gestuelle. Il est très facile d’interpréter le geste d’un élève ou d’un étudiant de manière négative, et cela peut avoir des conséquences fâcheuses sur l’atmosphère de la classe.

Exploring Nonverbal Communication

http://nonverbal.ucsc.edu/index.html

Le but de ce site est d’en apprendre plus sur la communication non-verbale. Ce site fait également la promotion de vidéos développées par l’université de Californie. Chaque vidéo dure 30 minutes et est vendue avec un guide que le professeur peut utiliser. Ces vidéos ont été produites par Dane Archer, qui est professeur à l’université de Californie à Santa Santa Cruz. La rubrique qui nous intéresse plus particulièrement est la suivante : A World of gestures : Culture and Nonverbal communication (http://nonverbal.ucsc.edu/gest.html) : cette rubrique reprend les éléments de la vidéo ; dans une approche comparative et sous forme de questions à choix multiples, le lecteur ou le spectateur est amené à répondre à des questions et à découvrir le sens de gestes en usage dans des cultures différentes. ; suivent une série de questions générales qui lancent la discussion et dont nous offrons une traduction :

A World of Gestures helps us understand the richness and power of cultural differences. The video also helps us answer several fascinating questions about gestures and nonverbal communication [9] :

  1. Is there a ’universal language’ of gestures ? (Y a-t-il un langage universel des gestes ? [10])
  2. At what age do children first learn about gestures, and when do they become fluent at performing them ? (À quel âge les enfants apprennent-ils des gestes et quand utilisent-ils des gestes couramment ?)
  3. Do all cultures have at least one obscene gesture ? Est-ce que toutes les cultures ont au moins un geste obscène ?)
  4. Does the same gesture have radically different meanings in different cultures ? (Est-ce que le même geste a des significations différentes selon les différentes cultures ?)
  5. Can gestures serve as secret messages or as signals of group membership ? (Est-ce que les gestes peuvent servir à émettre des messages secrets ou des signaux d’appartenance à un certain groupe ?)
  6. Do some cultures have a unique category of gestures—one that expresses an idea found in no other society ? (Certaines cultures ont-elles une catégorie unique de gestes qui expriment une idée ou un concept qui ne se retrouve dans aucune autre société ?)

French culture, Communication, and Gestures

http://www.lerc.educ.ubc.ca/LERC/co...

Ce site donne des explications sur la culture française et offre plus particulièrement des détails sur la communication verbale et non-verbale, sous la forme de tableaux.Il y a une explication à propos de dix gestes avec des images qui sont animées. Il y aussi une bibliographie et une sitographie qui renvoient à différents ouvrages et sites d’intérêt. Ce site est à recommander pour toute application pédagogique, dans la mesure où il a des images animées, ce qui est un grand luxe [11].

C’est so Paris : How to cop the parisian attitude

http://www.cestsoparis.com/attitude...

Ce site en anglais répertorie huit gestes censés être parisiens ! L’animation est très dynamique, puisqu’il suffit de cliquer sur les photos, pour les voir s’agrandir avec des explications sur chaque geste. Le site offre également d’autres rubriques culturelles et autres. Il est également possible de faire des imitations et d’envoyer un maximum de trois photos. Si l’une de ces photos est retenue, l’on peut gagner un voyage gratuit à Paris pour deux personnes. Certaines photos ont été retenues et sont exposées sur ce site, ce qui donne un aspect convivial à l’ensemble. Ce site est cependant léger et n’est pas d’un grand intérêt pédagogique.

フランスのジェスチャー入門 (Furansu no gesture nyumon)

http://allabout.co.jp/travel/parisl...

Un site en japonais, à l’usage des Japonais, rédigé par Yuko Sunabe, qui est interprète et traductrice ; elle a également écrit un livre sur Paris et la cuisine française ; il y a trois pages de gestes. Ce site a le mérite de s’adresser à un public japonais, mais son but n’est nullement pédagogique. Il s’adresse plutôt à des personnes désirant séjourner en France et désireuses d’en savoir un peu plus sur les us et coutumes des Français. Tout cela est également très léger.


Même s’il y a de nombreux sites sur la gestuelle française sur l’Internet, ceux-ci restent insuffisants ; il y a tout un travail à faire au niveau de la création d’un site qui pourrait répertorier la plupart des gestes français en offrant suffisamment d’explications et d’applications pédagogiques. L’utilisation de la vidéo ou encore le recours à des images animées comme celles présentées dans le site C’est so Paris : How to cop the parisian attitude permettrait de mieux décomposer les mouvements et les gestes. Ce site pourrait être traduit en différentes langues, afin de toucher un public varié. Il est clair qu’un site digne de ce nom doit tout d’abord présenter les gestes français de manière exhaustive et permettre aux apprenants de pouvoir décomposer les mouvements afin de les reproduire avec fidélité ; le site doit de plus permettre d’engager la discussion et de favoriser les comparaisons entre les différentes cultures afin que les apprenants prennent conscience de la relativité de toute culture ; au niveau des applications pédagogiques, chaque photo devrait être accompagnée de questions à choix multiples, afin de vérifier la compréhension (passive) de ces gestes par les apprenants. Les apprenants devraient également pouvoir télécharger leurs propres productions après un travail pédagogique de reproduction gestuelle. Tous ces sites ont donc des éléments qui devraient être repris afin de créer un site beaucoup plus professionnel avec une présentation impeccable. Une rubrique avec des textes didactiques et théoriques sur la gestuelle pourrait de plus être offerte aux enseignants, avec un forum de discussion qui permettrait de fructueux échanges.


Notes

[1Évelyne BÉRARD, 1991, L’Approche communicative : Théorie et pratiques, Paris, Clé International, p. 61.

[2Evelyne ROSEN, 2005, « La mort annoncée des « quatre compétences »-pour une prise en compte du répertoire communicatif des apprenants en classe de FLE », GLOTTOPOL, no 6, juillet, p. 122, http://www.univ-rouen.fr/dyalang/gl....

[3On consultera aussi REVOLINSKI Kevin, 2006, The yogurt Man Cometh : Tales of an American Teacher in Turkey, Istanbul, Çitlembik Publications 102, 223 p. Kevin Revolinski évoque ses souvenirs de Turquie et notamment les déboires qu’il a rencontrés en ayant une gestuelle inadaptée. D’aucuns se reconnaîtront dans ses descriptions.

[4À Antalya, les touristes peuvent d’ailleurs acquérir un moulage de ce geste à un prix défiant toute concurrence.

[5Voir sur le site Mymerhaba : http://www.welcometoturkey.net/fr/m....

[6Pour la gestuelle japonaise, voir Hamiru-Aqui, (traduit par Aileen Chang), 2005, 70 Japanese Gestures : No Language communication, Stonebridge Press, 160 p. On lira aussi avec intérêt l’excellent ouvrage de Jocelyne Sourisseau, 2003, BONJOUR/KONNICHIWA : pour une meilleure communication entre Japonais et Français, Paris, L’Harmattan, 266 p. cet ouvrage unique en son genre doit être lu par toute personne qui s’intéresse au Japon et aux Japonais, ou encore toute personne mariée avec un japonais ou une japonaise.

[7G. Calbris, J. Montredon, 1986, Des gestes et des mots pour le dire, Paris, CLE.

[8Geneviève Calbris, Louis Porcher, 1989, Geste et communication, Didier / Hatier-CREDIF, p. 44.

[9A World of Gestures nous permet de comprendre la richesse et la force des différences culturelles. La vidéo nous aide également à répondre à plusieurs questions fascinantes au sujet des gestes et de la communication non-verbale.

[10Ma traduction est une traduction libre et légèrement étoffée.

[11Tous ces sites s’adressent bien sûr à un public d’apprenants anglophones ; mais, on peut très bien les utiliser avec d’autres types d’apprenants en leur donnant des explications et les traductions nécessaires si l’on maîtrise leur langue.

3 Messages

  • La gestuelle française et l’Internet : sitographie Le 9 août 2007 à 14:00, par Joaquín Díaz-Corralejo

    Je voudrais remercier, tout d’abord, Jean-Marcel Morlat par cet article, riche de données, précis et très intéressant. Si c’est possible, je vais l’utiliser dans la formations de profs du primaire et du secondaire. Parce que, malgré la visibilité des faits du non verbal, les schémas mentaux des profs en formation, et aussi en formation continue, sont très/trop classiques : grammaire, phonétique et lexique sont les poutres maîtresses de l’apprentissage, au moins en Espagne. Je sais, il ne faut pas généraliser abusivement, mais c’est le problème que je trouve chaque cours, lorsqu’il faut parler de la compétence/performance de communication des langues et des cultures, et surtout de la compétence pragmatique (conf. CECR)

    On n’a pas assimilé, parfois pas même connu, Le Niveau Seuil, allez leur parler du Cadre ! Même si tout le monde le cite et le contrecite. Mais, dès que vous dites : nous allons mettre en pratique ces propositions, faisons une séquence didactique ! Alors, le 90% revient à la vieille formule, que j’essaie chaque fois de compléter et de développer.

    Merci encore.

    repondre message

    • La gestuelle française et l’Internet : sitographie Le 10 août 2007 à 23:07, par Maria del Rayo

      C’est très motivant d’entendre la voix des professeurs novateurs qui s’interessent aux aspects kinesiques, je partage le commentaire mais aussi ma reconnaissance à tous ceux qui transforment une classe de langue en véritable atelier de formation.

      repondre message

  • La gestuelle française et l’Internet : sitographie Le 9 août 2007 à 14:54, par samuel Matabishi Namashunju

    Cet article est tres interessant pour moi dans la mesure ou il rejoint l’objet de mes recherches en didactique du francais sur le role du materiel didactique dans l’enseignement du francais, langue etrangere.

    Les gestes permettent ainsi a l’enseignant de faire developper chez ses eleves un esprit d’initiative et d’association des idees, mecanisme par lequel, ils arrivent a imaginer le sens et tout autre procede pouvant con tribuer a l’apprentissage facile de la langue.

    repondre message

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.