Skip to content

Accueil > Didactique de la grammaire française > Fautes typiques des hispanophones lors de l’apprentissage du (...)

Fautes typiques des hispanophones lors de l’apprentissage du FLE

le vendredi 10 septembre 2004, par Mario Tomé, Nieves Goicoechea Gómez

Tout apprenant de français langue étrangère commet des erreurs lors de son apprentissage. Si ces erreurs sont constructives et permettent une progression par leur compréhension et leur correction, elles peuvent néanmoins être handicapantes pour une communication aisée.

Selon les langues d’origine des apprenants, les erreurs seront différentes. Celles-ci ont en effet un rapport avec la construction syntaxique, lexicale, phonologique de la langue maternelle sans oublier les interférences d’une ou plusieurs langues tierces.

Cet article met en lumière les fautes typiques commises par les apprenants hispanophones de français langue étrangère.

Avertissement : Ce document fait appel à une police de caractères qui n’est pas présente par défaut sous Windows. Il vous faudra donc installer la police correspondant à l’Alphabet Phonétique International. Néanmoins, même ainsi, certains problèmes peuvent subsister avec Internet Explorer. Nous vous invitons à utiliser un navigateur plus efficace tel Firefox, gratuit. N’hésitez pas à nous communiquer ce que vous avez fait pour que la page s’affiche correctement, nous en publierons une synthèse. Si vous utilisez un Mac, vous ne devriez rencontrer aucun problème.

Articles

Type d’erreur Exemple d’erreur Construction correcte
 Absence du partitif   Elle mange pain   Elle mange du pain 
 Confusion de l’article contracté “du”   Les étudiants de le lycée   Les étudiants du lycée 
 Confusion du partitif dans la phrase négative  Je ne veux pas de l’argent  Je ne veux pas d’argent 
 Après une expression de quantité   Je n’ai pas beaucoup des amis   Je n’ai pas beaucoup d’amis 

Grammaire - morphologie des verbes

Type d’erreur Exemple d’erreur Construction correcte
 Passé composé, utilisation de l’auxilaire avoir à la place d’être  J’ai sorti   Je suis sorti(e) 
 Passé composé du verbe être   Je suis été   J’ai été 
 Futur proche   Je vais à manger   Je vais manger 

Grammaire - Morphologie, autres fautes

Type d’erreur Exemple d’erreur Construction correcte
 Confusion de l’adjectif démonstratif pluriel fém.   Cettes filles sont jolies   Ces filles sont jolies 
 Les adjectifs possessifs à la 3ème personne   Les enfants jouent avec ses jouets   Les enfants jouent avec leurs jouets 
 L’adjectif possessif ma, ta, sa + nom (voyelle ou h muet)   Ma amie s’appelle Marie   Mon amie s’appelle Marie 

Grammaire - Syntaxe

Type d’erreur Exemple d’erreur Construction correcte
 Confusion des pronoms relatifs qui/que   La fille que parle   La fille qui parle 
 Confusion accord : verbe avec antécedent -qui   C’est moi qui a fait le travail   C’est moi qui ai fait le travail 
 L’expression de la condition : conditionnel à la place de l’imaprfait   Si j’aurais su  Si j’avais su
 Négation et indéfini   Je ne dis pas rien   Je ne dis rien 

Ordre des mots

Type d’erreur Exemple d’erreur Construction correcte
 Place du pronom   Je le voudrais voir   Je voudrais le voir 
 Place du pronom “y” au P.C.   Je suis y allé   J’y suis allé 
 Place des pronoms à l’impératif   Passe-moi-le !   Passe-le-moi ! 
Le deuxième terme de la négation Il n’a dit pas Il n’a pas dit

Vocabulaire

Type d’erreur Exemple d’erreur Construction correcte
 Les faux amis     

Mots confondus ou mal utilisés

 An/année   Midi/demi   Foule/folle 
 Tour/le Tour   Cours/la cour/course   Cours/classe 
 Magasin/magazine   Rappeler/se souvenir   Champagne/campagne 
 Conter/raconter   Nièce/petite-fille   Ville/villa 
 peuple/village   politique/homme politique   pleurer/pleuvoir 
 bizarre/rare   mieux/meilleur   Ces/ c’est 
Dont/donc Puis/depuis Pourquoi/parce que

Anglicismes

Type d’erreur Exemple d’erreur Construction correcte
 Certains mots   diner   dîner 
   blue   bleu 
 Prononciation du mot “Jacques”   avec -s   Sans -s 

Phonétique

Type d’erreur Exemple d’erreur
Prononciation [o] ouvert au lieu de [o] fermé
Le son [y] Prononcé comme [i] ou [u]
L’archiphonème [OE] Prononcé comme [O] ou [E]
Les voyelles nasales Articulées comme une voyelle + n
La semi-voyelle [j] Confondue avec la consonne "y" ou "ll" de l’espagnol
Le son [v] Confondu avec [b]
Le son [z] Confondu avec [s]
Le son "ch" [ʃ] Confondu avec le "ch" espagnol
Le son [ʒ] Confondu avec [z] ou [ʃ]
Le son [R] Confondu avec [g]

Sons à travailler particulièrement

Type d’erreur Exemple d’erreur Construction correcte
 [y]   [tu] [ti]   [ty] 
 [z]   [waso]   [wazo] 
 Sons nasaux (tous)     

Lecture

Type d’erreur Exemple d’erreur Construction correcte
 Liaison avec le –h aspiré  Le -z haricots   Les haricots 
 Liaison avec -et   Toi et-elle   Toi et elle 
 Les mots avec -y   Pays avec -a   Pays avec -e 
Difficultés avec le rythme et l’intonation du français     

Erreurs typiques de l’oral

Type d’erreur Exemple d’erreur Construction correcte
 Absence de -pas   Je ne suis d’accord   Je ne suis pas d’accord 
 Utilisation de -oui par -si à la forme négative   -Tu ne viens pas ? -Oui  -Tu ne viens pas ? -Si 

Orthographe

Type d’erreur Exemple d’erreur Construction correcte
 Utilisation incorrecte des accents  Fênetre, je parlé,l’èléve   Fenêtre, je parle, l’élève 
 Accord du participe passé   Elle est allé/ Marie et sa mère sont allé   Elle est allée / Marie et sa mère sont allées 
 Absence de l’apostrophe   Le enfant   L’enfant 
 Graphies des voyelles   "ai, "ei"   "e" 
 Graphies des voyelles   "o"   "au" 
 Graphies des voyelles   "e"   "eu" 
 Doubles consonnes     
 Graphies des consonnes   Confusion entre "b" et "v"   
 Graphies des consonnes   "j" à la place de "g"   

24 Messages

  • Genial !!! Très interesante. Il m´a plait beaucoup.
    Merci.

    repondre message

    • Comme améliorer suite à cet article ? Avec quelle méthodologie ?

      Merci de votre réponse

      repondre message

      • > Fautes typiques des hispanophones lors de l’apprentissage du FLE Le 15 juin 2005 à 17:38, par Patrick Lécuyer

        Cette liste d’erreurs est très intéressante mais on ne doit pas oublier que le monde hispanophone est vaste. S’il est vrai que l’hispanophone résidant dans l’Espagne monolingue commettra ce type d’erreurs, n’oublions pas que celui qui possède comme langue maternelle le catalan (et il y en a beaucoup) ne présente pas le même profil. Je me souviens encore d’un professeur de FLE ne comprenant pas pourquoi ses élèves prononçaient merveilleusement bien le mot "chat" ou le verbe "jouer" ou comprenanient à merveille le concept des pronoms "en" et "y" - leur utilisation étant plus difficile en raison de question syntaxique et morphologique (pour le "en") -.
        Sans nier l’intérêt de cet article, je veux simplement faire remarquer qu’un professeur FLE ne peut pas se contenter de ce petit guide, il doit s’assurer de la réalité du terrain.

        repondre message

        • > Fautes typiques des hispanophones lors de l’apprentissage du FLE Le 15 juin 2005 à 18:47, par Jérôme Carujo

          Il est évident que cet article n’est qu’une piste de travail, et que la situation sera différente en amérique latine, pour ne citer qu’un exemple.

          Par ailleurs, l’article parle bien des fautes des hispanophones (définition du Petit Robert : « Qui parle l’espagnol »). On est donc bien d’accord qu’un apprenant catalan fera d’autres erreurs :-p

          N’hésitez pas à partager vos observations sur ce sujet en rejoignant l’espace rédacteurs ! ;-)

          repondre message

          • Cet article reflète ce qui se passe tous les jours en cours de Fle. J’ajouterai l’erreur commise par nos étudiants quand ils disent la date : 22 de juin de 2005, à la place de : le 22 juin 2005.
            Gabriela Dascalakis
            Córdoba Argentine

            repondre message

            • Suite sans faim. Le 17 janvier 2006 à 19:20, par Fredolorenzo

              Bonjour du jour.

              Juste deux ou trois choses dont je me souviens de mon passage par une Alliance française de la province de Entre Ríos (Argentine) :

              - confusion entre poisson/poison ;
              - dessert/désert ;
              -antique pour vieux ou vieille ;
              -nasales = gymnastique phonétique ;
              -difficulté pour utiliser le conditionnel et le vouvoiement pour demander un renseignement, alors qu’en Espagne ou en Argentine on est plus direct.

              Il existe 2 bouquins pour les francophones qui veulent éviter de commettre des erreurs : la rubrique 121, "Faux amis" de "Pratique de l’esp. de A à Z", Hatier, ou encore "Espagnol : 365 fautes à éviter", G Mari et Iluminada Mata-Guéant, chez P.U.F., 2000.

              Ciao (Chau), Fred.

              repondre message

          • Un apprenant catalan étant aussi espagnol, donc bilingue,ne fera-t-il pas les mm erreurs que n’importe quel hispanophone ainsi que d’autre due au particularités linguistiques du catalan ?????
            Sandra M.

            repondre message

        • Moi je suis catalane et j’étudie le français. J’aimerais trouver une guide qui racontait les erreurs qu’on fait normalement. Est-ce que vous connaissez une web ou un livre qui puisse m’aider ?
          Merci

          repondre message

  • J’ai mis cet article dans ma Web. Je le trouve très intéressant, mais je ne vois pas le nom de l’auteur. Auteur anonyme ?

    repondre message

  • Livres :

    Duflot, C. & Tomé, M. (2005), CAHIER DE PRONONCIATION FRANÇAISE. Exercices pour les étudiants espagnols,
    Universidad de León. Secretariado de Publicaciones, León, 54 pages Site web : http://www3.unileon.es/dp/dfm/flenet/phon/cahier/

    Tomé, M. (1994) Fonética francesa para uso de estudiantes españoles, Servicio de publicaciones de la Universidad de León,
    León, 84 paginas.

    Articles :

    Tomé, M. (1993) Introduction à une Phonétique du français pour les étudiants espagnols, Estudios Humanísticos, Nº15, Univ. de Leon, 1993, pp. 181 a 193.

    Tomé, M. (1994) Simplification pédagogique du système vocalique du français. XVIII Jornadas pedagógicas sobre la enseñanza del francés en España,
    Universidad Autonoma de Barcelona, Barcelona, 2-4, marzo, 1994. Consulté en octobre 2003 : http://flenet.rediris.es/tourdetoile/2.htm#enseignement

    Tomé, M. (1995), L’ enseignement de la prononciation du français pour des débutants espagnols ; Actas del II Coloquio Internacional de Lingüistica francesa,
    Universidad de Sevilla, Sevilla, 2-4 noviembre, 1995, pp. 31-35. Consulté en novembre 2003 :
    http://www3.unileon.es/dp/dfm/flenet/phoneticours1.html#Tome95

    Tomé, M. (1997) La perception de los sonidos del francés por los estudiantes españoles, Estudios Humanisticos - Filología , nº 19, Universidad de León, 1997,
    pp. 263-269.

    Tomé, M. (1997) Quel système vocalique pour l’enseignement du français langue étrangère, Homenaje al Prof. J. Cantera, Serv. Publicaciones de la Universidad
    Complutense, Madrid, 1997, pp.475 a 481.

    Voir BIBLIOGRAPHIES Phonétique FLE
    http://www3.unileon.es/dp/dfm/flenet/phon/phoncours3.html#bibliographie

    Monsieur,

    Actuellement étudiante en master 2 de français langue étrangère, je réalise un mémoire sur l’origine des erreurs des locuteurs espagnols en
    français.

    Je viens de lire votre article sur edufle et c’est pour cela que je me permets de vous contacter. Je recherche en effet quelques ouvrages
    relatifs à ce sujet.

    N. Goicoechea, M. Tomé, (2004) Fautes typiques des hispanophones lors de l’apprentissage du FLE
    http://www.edufle.net/Fautes-typiques-des-hispanophones ?

    Tout apprenant de français langue étrangère commet des erreurs

    Si vous en avez le temps, pourriez-vous m’envoyer quelques références ?

    Je vous remercie de l’intérêt que vous porterez à ma demande.

    Dans l’attente d’une réponse de votre part, je vous prie d’agréer, Monsieur, mes sincères salutations.

    Ludivine Glaud

    repondre message

    • Références phonétiques - réponse à Ludivine Glaud Le 1er mai 2007 à 01:56, par Olivier

      Bonjour Ludivine,
      je viens de consulter ce site qui me semble tres interessant, je travaille sur un rapport de stage en master 2 qui est tres proche de ton sujet - hispanismes et anglicismes chez les apprenants de francais, ca m’interesserait d’en parler un peu plus avec toi, notamment sur comment se procurer ce type d’ouvrages depuis l’etranger (je suis a la frontiere USA/Mexique)
      mon email : cadolivier@yahoo.com
      Olivier

      repondre message

  • Bonjour Monsieur,

    J’ai lu votre article qui me semble très intérésant. Par contre je ne suis pas d’accord avec vous dans la rubrique 2 concernant les articles où vous affirmez la difficulté du locuteur hispanophone quant au choix de l’article contracté. Il me semble que le locuteur hispanophone ayant le même système de contraction de la préposition DE (esp.de) plus l’article masculin défini LE (esp. el) ne devrait pas avoir aucune difficulté à comprendre que de la même fraçon qu’en espagnol on utilise DEL en français on contracte en DU. C’est pourquoi j’aimerais savoir ce qui vous a amèné à faire cette remarque, et si vous avez trouvé beaucoup de cas en cours ou l’élève a cette difficulté.

    En tout cas, merci pour vos remarques,

    Mlle. Martin D.A.

    repondre message

    • Bonjour Mlle. Martin,
      Vous avez bien raison quand vous affirmez que le locuteur hispanophone ne devrait pas avoir aucune difficulté, mais la réalité est bien différente.
      Mon expérience comme enseignante continue à me démontrer que les élèves espagnols ont des difficultés et ils emploient "de le" à la place de "du". Transformation du féminin "de la". Ils identifient "du" seulement avec le partitif.
      Merci pour votre remarque.

      repondre message

      • Très bonne remarque.
        Je suis prof de FLE depuis 8 ans au Mexique et je vois la même chose.
        Ne s’agirait-il pas aussi d’un manque d’attention ? J’ai remarqué que les élèves ne relisent jamais ce qu’ils écrivent. Ils écrivent (parfois même sans comprendre ce qu’ils écrivent) et rendent leur copie.
        La faute en revient au système d’éducation basé sur la mémorisation et non sur la réflexion.

        repondre message

        • Je suis tout à fait d’accord. J’ai remarqué cela davantage à l’oral qu’à l’écrit. Lorsqu’un élève utilise DE LE à l’oral et qu’ensuite vous lui rappelez que c’est DU, il s’en souvient. Il y a une difficulté à l’appliquer à l’oral (et parfois à l’écrit aussi), bien que la règle soit assimilée.

          repondre message

  • En réponse au commentaire de Mlle Martin : Vous êtes-vous déjà en situation d’enseignement-apprentissage du FLe avec des hispanophones ?D’après votre remarque il semblerait que ce n’est pas le cas.
    Ma petite expérience en tant qu’enseignante de
    FLE m’a amené à observer (bien que comme vous le souligner ds votre remarque que le `phénomène de contraction existe aussi en Espagnol) que les hispanophones ont des difficultés avec l’article contracté DU.Aussi pourrions nous ajouter le cas de la contraction à+le= au, qui s’observe aussi en espagnol et qui pourtant constitue une difficulté por ce type d’apprenant.
    Sandra M.

    repondre message

  • Fautes typiques des hispanophones lors de l’apprentissage du FLE Le 9 octobre 2008 à 18:04, par Angelique

    Je suis également professeur de FLE au Mexique et il me semble nécessaire de rajouter, en ce qui concerne les articles, l’erreur concernant des. En effet , du a bien un équivalent en espagnol (del) ce qui n’est pas le cas pour des qui se traduit par de los, de las.
    Je pense que si les étudiants connaissent la règle mais oublient de l’appliquer, ce serait dû à un manque de sytématisation à l’oral.

    repondre message

  • je suis étudiante en M1 DE fle et je fais un mémoire sur la faute commise par les hispanophones qui confondent le "par et le "pour".
    Je cherche surtout à savoir quels sont les discours grammaticaux des enseignants et leurs "trucs" afin de remédier à cette faute.
    Existe-t-il une grammaire écrite par des espagnols à ce sujet ?
    Merci de bien vouloir me répondre.

    repondre message

    • Français - Espanol

      Par - Por (Ejemplo : Esta hecho por Salomé)
      Pour - Para (Ejemplo : Esta hecho para Salomé)

      Cordialement

      Saludos cordiales

      repondre message

      • Fautes typiques des hispanophones lors de l’apprentissage du FLE Le 28 juillet 2011 à 08:38, par frédérique

        Bonjour,
        Je suis également prof de F.L.E. et j’enseigne auprès d’apprenants venant de pays différents donc ne parlant pas tous la même langue !!! De plus, lors de ma formation FLE les formateurs ont bien insisté sur l’importance de ne pas passer par la langue maternelle de l’apprenant. Du coup la solution apportée pour différencier par et pour me laisse dubitative et je crains fort qu’il ne soit pas recommandé de l’utiliser dans un mémoire !!!
        Frédérique

        repondre message

  • J’en aussi entendu dire que les apprenants hispanophones prononçaient souvent /que/ [ke] plutôt que [kə], et ainsi prononçaient /de/ [de], etc. Qu’en pensez-vous ?

    repondre message

  • Je suis en train d’apprendre la langue francaise et J’ai tous les problemes que vous avez montre.
    C’est genial, et Je m’ai ri beaucoup.
    Merci.

    repondre message

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.