Skip to content

Accueil > Didactique de l’oral, du discours en FLE > Dialogues impromptus en classe de FLE

Dialogues impromptus en classe de FLE

le samedi 17 mai 2003, par Isabelle Barrière

Les « dialogues impromptus » permettent d’acquérir une aisance en communication tout en exploitant de manière « naturelle » les compétences grammaticales, lexicales et langagières pré-acquises.

Les dialogues font partie intégrante de l’apprentissage du français langue étrangère (et de toute autre langue). Il suffit de regarder les méthodes pour s’en convaincre. Toute leçon ou unité débute par un dialogue entre deux ou plusieurs personnages. Dialogue fictif, construit sur mesure en fonction des objectifs langagiers et grammaticaux de la leçon.

Bien sûr, ces dialogues ne peuvent exister que dans le monde virtuel de l’apprentissage, mais ils ont l’immense avantage de mettre les apprenants vivant dans un milieu non francophone en contact avec la langue, sa structure, sans oublier son contexte culturel. Ce qui est valable pour la compréhension orale l’est aussi pour l’expression orale. Quelle méthode ne propose pas de créer un dialogue reprenant les structures, le vocabulaire étudiés au cours de la leçon ?

Le défaut majeur de ces dialogues est leur appartenance à un monde fictif  : celui de l’apprentissage. Que ce soit pour la compréhension ou l’expression, ils doivent répondre à des critères particuliers. Or dans la vie quotidienne, nos dialogues ne correspondent qu’au critère de la communication. Les exigences grammaticales ou lexicales n’interviennent qu’en second plan, en tant que support de la communication, contrairement aux dialogues d’apprentissage.

Les « dialogues impromptus » sont une manière de remédier à cet inconvénient et de permettre aux apprenants de mettre de côté les réflexions grammaticales pour s’intéresser davantage à l’aspect communicatif de la langue.

L’utilisation de ces dialogues ne demande aucune préparation si ce n’est celle des sujets. Il suffit d’inscrire sur des papiers des sujets de dialogues (chez le boulanger ; entre voisins : la poubelle de l’immeuble n’est jamais vidée, le chien du voisin du dessus aboie sans arrêt, les enfants crient ; acheter un timbre à la poste ?), en reprenant les thèmes des leçons, des sujets des examens divers ou en inventant ? À la fin de chaque cours, deux apprenants tirent un sujet et le dialogue s’instaure, sans aucune préparation.
Certes, la situation est fictive, mais le dialogue ne l’est pas, les apprenants exploitent leurs compétences de communication en français et transfèrent également leurs compétences de leur langue maternelle vers le français. Il suffit de consacrer 5 ou 10 min par cours, pas plus. Au fur et à mesure, on constate une fluidité de la parole, une disparition des peurs et des craintes face aux erreurs éventuelles. L’enseignant est là pour guider et corriger éventuellement les plus grosses erreurs, mais il est spectateur. Et on assiste à des dialogues surprenants, drôles et humoristiques même au niveau débutant après quelques heures de cours.
Compréhension et expression interviennent en simultané et les progrès sont visibles. Rapidement, les apprenants vont réutiliser d’eux-mêmes les structures récemment étudiées, par jeu, tout en utilisant celles acquises, naturellement.

Les compétences d’autonomie et d’aisance se développent de cette manière ainsi que le sens de la répartie, très difficile à acquérir en langue étrangère et pourtant indispensable à la communication.


11 Messages

  • > Dialogues impromptus en classe de FLE Le 24 mai 2003 à 06:29, par Félicia Mariani

    Je trouve cette idée de "dialogues impromptus" très intéressante !! J’ai eu l’occasion de susciter de tels dialogues plusieurs fois, à partir d’une situation de la vie quotidienne, mais la nouveauté me semble résider dans l’aspect ludique (tirer au sort des petits papiers) et systématique (un dialogue à la fin de chaque cours, quand la langue est un peu plus déliée, pour se mettre les mots en bouche, et acquérir plus facilement le sens de la répartie).

    repondre message

    • > Dialogues impromptus en classe de FLE Le 24 mai 2003 à 10:23, par Isabelle Barrière

      Bonjour Félicia,

      effectivement l’aspect ludique et systématique est bénéfique. Les plus timides se prennent au jeu et les peurs disparaissent. Cela fonctionne même avec des débutants, après une dizaine d’heures d’apprentissage. Les dialogues sont alors assez succints (quelques phrases), mais cela habitue les apprenants à utiliser la langue et à exploiter les acquis.
      Seulement il faut avoir de l’imagination pour varier les sujets !!

      repondre message

      • > Dialogues impromptus en classe de FLE Le 1er juin 2003 à 23:06, par Papotine

        Oui, varier les sujets, c’est ce qui semble difficile !

        Je propose quelques pistes :

        sujets de disputes dans un couple (quand le groupe est mixte, ça peut être rigolo) :
        - Où as-tu mis les clés ? (je les avais posées lààààà)
        - devant le frigo : où est le beurre ?
        - à la fille adolescente : tu ne vas pas sortir comme ça ???
        - Tu fais toujours de la salade de maïs le vendredi soir, j’en ai maaaaaarrrrrre !
        - Tu ronfles trop la nuit, il faut songer sérieusement à une opération !
        - Ton ami Laurent est vraiment impoli, je ne veux plus le voir.

        repondre message

        • > Dialogues impromptus en classe de FLE Le 29 mars 2005 à 23:31, par Alejandra

          Je suis prof de français en Argentine. Et je suis en train de travailler les dialogues impromptus dans la salle de classe. Voilà une idée que je partage avec vous :
          - un des élèves a perdu complétement sa mémoire. Le reste de l’activité dépend du prof. Soit, les autres élèves jouent le rôle de membres de sa famille, soit des amis, soit des médecins...
          En tout cas, je me suis bien amusé avec cette situation, et mes étudiants aussi !!

          repondre message

          • > Dialogues impromptus en classe de FLE Le 23 août 2005 à 13:56, par ANA MARIA CAZACU

            Bonjour Alejandra. Ton idée est géniale : Je vais l’utiliser en classe ; moi-même ; et puis je vais te communiquer les resultats !

            Moi, je m’appelle ANA MARIA et j’enseigne le français en Roumanie. Malheureusement l’intérêt des élèves pour le français est un peu diminué en faveur de l’anglais. Mais, nous, les profs de français, nous cherchons tous les moyens posssibels pour améliorer cette situation

            repondre message

            • > Dialogues impromptus en classe de FLE Le 3 novembre 2005 à 08:34

              bonjour
              je suis francais résident à Iasi ( Roumanie ) depuis 2001
              je dialogue quelques heures chaques semaine avec des étudiants ( gratuitement )
              je me propose de participer à ce type de dialogues au sein d’ un collège ou lycée de la ville
              mon âge, 56 ans, me permet de disposer d’ une grande disponibilité

              repondre message

          • > Dialogues impromptus en classe de FLE Le 18 septembre 2007 à 00:41

            Bonjour Alejandra,
            J’ai aimé ton idée, c’est super ! J’utile aussi les dialogues impromptus en cours et ça marche à tous les coups. Les élèves aiment ça et quelques fois eux mêmes ils font des suggestions sur les thèmes. Je fais une petite session de dialogues impromptus à la fin de chaque cours en les faisant tirer au sort une petite situation qu’ils doivent développer ou un petit bout de phrase dont ils doivent s’en servir pour construir leurs dialogues.
            Je suis prof de FLE au Brésil, à Curitiba. Merci. Patrizia

            repondre message

          • > Dialogues impromptus en classe de FLE Le 18 février 2008 à 00:19, par nicole

            L’idée est excellente et peut également être utilisée après une période de vacances. Les intervenants jouent alors simplement leur propre rôle : celui des camarades de classe qui lui rappellent ce qu’il a fait en classe avant les vacances et ce qu’ils ont fait ensemble ( les différentes activités, leur déroulement etc.)

            repondre message

  • > Dialogues impromptus en classe de FLE Le 25 août 2005 à 02:56

    Bonjour, je m’appelle Pierre-Luc Desmeules et j’enseigne le FLE au Québec, dans l’ouest de Montréal, pour une école privé fondée par la communauté coréenne de Mtl. Là aussi, l’anglais jouit d’une bonne notoriété, d’autant plus que les É.-U. sont à côté... Mais, notre loi 101 oblige les immigrants à envoyer leurs enfants à l’école française, et c’est les prof de FLE qui récolte !

    J’utilise les dialogues dans ma classe, en les faisant jouer comme des pièces de théâtre : ils apprennent très vite ainsi et intègrent des structures pratiques pour la communication. Je travaille cependant sur des sujets assez simples : demander l’heure, poser une question. J’ai des enfants qui s’en vont en classe d’accueil et qui ne connaissent que l’alphabet, et encore (ils partent du coréen).

    Votre forum est très intéressant ! Vous pouvez aller voir la page de l’école où j’enseigne : http://www.elitemontrealacademy.com/home_pages/instructor.htm

    repondre message

  • Dialogues impromptus en classe de FLE Le 4 octobre 2006 à 00:34, par lougue

    bonjour,
    je suis enseignante de français dans une école privée, et j’utilise des dialogues en matière d’expression orale , les élèves apprennent vite et ont un vocabulaire nouveau,
    une idée géniale
    lougue

    repondre message

  • Dialogues impromptus en classe de FLE Le 7 novembre 2012 à 20:00, par Sandrine Pac-Kenny

    C’est une excellente idée. Un petit truc que je peux partager avec vous. Mes élèves écrivent tous les jours en début de classe une information. Par exemple : Le bus est tombé en panne ce matin. C’est l’anniversaire de Suzanne aujourd’hui... Plus les élèves ont un niveau avancé plus ils peuvent développer. Donc tous les jours on commence par une petite discussion à propos de ce qu’ils ont écrit.

    repondre message

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.